L’histoire Hilbert

Fondée le 07 mars 1960 par Paul Hilbert de Steinfort, la nouvelle entreprise a rapidement conquis une part confortable de marché du bâtiment de la région, tant du secteur public que du secteur privé.

Le jeune et dynamique chef d’entreprise avait à peine terminé ses études en génie civil à l’école des Arts et Métiers à Luxembourg, obtenu son brevet de maîtrise comme maçon en 1953 et achevé une période d’initiation au métier de sept ans auprès d’une entreprise à Capellen, lorsqu’il prend le risque de créer sa propre entreprise. A ce moment, il n’avait qu’une seule ambition, à savoir, celle de réussir.

Pendant dix ans, l’entreprise connaît une croissance régulière et en 1970, elle compte déjà un effectif de 25 collaborateurs et dispose d’un remarquable parc de véhicules et engins mécaniques en propre.

Malheureusement en 1980, alors que l’entreprise est en plein essor avec un effectif de 35 ouvriers, le chef d’entreprise meurt des suites d’un accident de la circulation.

Bien que ce coup soit durement ressenti pendant deux ans, l’entreprise reprend rapidement son souffle sous la direction de Léontine Hilbert, assistée d’un technicien en bâtiment et génie civil.

L’un des deux fils de la famille, prédestiné pour la reprise ultérieure de l’entreprise, achève en 1984 ses études à l’école des Arts et Métiers et obtient en 1989 son brevet de maîtrise comme maçon. Il a dû attendre la date de sa majorité pour pouvoir relayer sa mère à la direction de l’entreprise. Pendant toute cette période, il assiste toutefois sa mère et apprend rapidement à connaître les dessous et les dessus du métier.

Le 1er janvier 1992, Fernand Hilbert prend définitivement en main l’entreprise, fort bien établie en ce moment dans toute la région, voire dans tout le pays. Sa conjointe, Nelly Meyers le rejoint dans ce projet en assurant le volet administratif.

Le nouveau et jeune chef d’entreprise possède, comme son père, la même droiture et le même dynamisme.

Aussi adapte-t-il très vite son entreprise aux nouveaux défis qui sont aujourd’hui :

  • – La concurrence accrue du fait de la réalisation de marché intérieur au sein de l’Union Européenne.
  • – La présence sur le marché d’engins mécaniques plus performants.
  • – L’introduction de la gestion électronique des entreprises.

En 1997, l’entreprise a été convertie en une société anonyme sous le nom de « Entreprise de Construction Hilbert s.a. », avec à sa tête Fernand Hilbert et Nelly Meyers, qui envisagent l’avenir avec courage et détermination.

Entre 1990 et 2000, sous l’influence d’une situation économique très favorable du Grand-Duché de Luxembourg, l’entreprise Hilbert connaît une importante croissance.

Fondée en 2007, la société My Hill s.a créateur d’habitations reprend le développement des projets immobiliers de l’entreprise Hilbert s.a. et met en vente des appartements et maisons clé en main construits selon les dernières normes en intégrant les désirs des clients.

Depuis le mois de septembre 2010, le petit-fils du fondateur, appelé Paul comme son grand-père, travaille dans l’entreprise familiale pour parfaire ses connaissances afin d’assurer la continuité.

Ayant obtenu son brevet de maîtrise en 2017, il est prêt à reprendre un jour la succession de l’entreprise en 3ième génération.

Le 1er janvier 2017 Catherine Hilbert, fille de Fernand Hilbert et Nelly Meyers, rejoint la société pour assister sa mère dans l’administration de Hilbert s.a.

En faisant de sa passion un métier, Catherine investit son talent dans la gestion de My Hill s.a. avec le but de reprendre celle-ci.